Chucho Valdés
 
Chucho Valdés
 
Chucho Valdés
 
Chucho Valdés
 
Chucho Valdés
 
Chucho Valdés
 
Chucho Valdés
 
Chucho Valdés
 
Chucho Valdés
 
Zone A : 40 DT
Zone B : 20 DT
Zone C : 15 DT
  • Les billets étudiants (Zone C) sont en vente exclusivement aux guichets

Chucho Valdés quintet
Le maestro du jazz latino

Jeudi 15 Avril 2010 à 20:30
Salle Carthage 1 Barcelo Carthage Thalasso. En concert avec Kyle Eastwood Band
<b>Chucho Valdés</b> <i>quintet</i>_Le maestro du jazz latino

A l'âge de 15 ans, il forme son premier trio de jazz avec Emilio del Monte et Luis Rodriguez avant de devenir pianiste, deux ans plus tard, dans les plus grands hôtels de la Havane. Il avait de qui tenir, Jesús Dionisio dit "Chucho" Valdés est le fils du grand pianiste "Bebo" Valdés et d'une mère, elle-même musicienne. A trois ans, déjà, il s'installait au piano, à cinq, il était clair que ce serait sa vie. A sa sortie du prestigieux conservatoire de la Havane, son parcours artistique sera jalonné de tous les noms qui ont marqué la musique cubaine. Outre son propre père Bebo Valdés dans les formations duquel il a joué, il reconnaît lui-même avoir été "le pianiste de tout le monde" dans une île qui est alors en pleine effervescence musicale et politique.

Après Bebo, lui-même créateur des rythmes "batanga", il cherche à faire le lien entre toutes les influences musicales cubaines, et s'intéresse tout particulièrement à l'apport africain. Il intègre le courant de jazz afro-cubain, né dans les années 40 et qui a des parrains prestigieux comme Dizzie Gillespie et Charlie Parker. Accompagné du percussionniste Oscar Valdés et du Quinteto Cubano de Jazz, il participe en 1970 à un festival en Pologne où il joue pour la première fois son emblématique composition "La Misa Negra" devant un parterre international médusé. En 1973, toujours accompagné de son compère Oscar Valdés, il fonde le groupe "IRAKERE" (forêt en langue Yoruba, un peuple amené en esclavage du Nigéria). Il y consacre tout son temps : compositeur, arrangeur, il est sur tous les fronts.

Consacré meilleur ensemble jazz de Cuba de l'après révolution, Irakere est le premier groupe cubain à remporter un Grammy Award en 1979 pour l'album "Live at Newport". On lui doit d'avoir incorporé les rythmes afro-cubains des tambours sacrés bata à la musique populaire et au jazz. Chucho Valdés est invité alors sur les scènes les plus prestigieuses. Enseignant, il donne aussi de nombreuses conférences. En 1996, devenu président du Festival Jazz Plaza de Cuba, il invite le trompettiste américain Roy Hargrove (lui-même programmé à Jazz à Carthage en 2006). Ensemble ils sortiront "Crisol", un album récompensé par un Grammy Award. La ligne reste afro-cubaine. Il fait des incursions dans la musique classique et reçoit un troisième Grammy Award avec "New Conceptions". Depuis Chucho continue de sillonner le monde avec son quintet ou pour des duos de piano avec son père Bebo (la dernière fois en 2009 !) ou Michel Legrand. Son dernier album, "Juntos para siempre" a obtenu le Grammy Latino 2009 et le Grammy Award 2010 du meilleur album jazz latino. Avec Buika, elle aussi invitée de Jazz à Carthage, il sort un album intitulé "El ultimo Trago", le dernier verre. Un hommage à Chavela Vargas !


LINE UP
Chucho Valdés Piano
Lazaro Rivero Alarcon Basse
Juan Carlos Castro Rojas Batterie
Yaroldi Abreu Percussion
Mayra Caridad Valdés Chant