Programme
Concha Buika
 
Concha Buika
 
Concha Buika
 
Concha Buika
 
Concha Buika
 
Concha Buika
 
Buika
 
Buika
 
Buika
 
Buika
 
Buika
 
Concha Buika
 
Concha Buika
 
Concha Buika
 
Buika
 
Zone A : 40 DT
Zone B : 20 DT
Zone C : 15 DT
  • Les billets étudiants (Zone C) sont en vente exclusivement aux guichets

Buika
La voix de braise

Mercredi 14 Avril 2010 à 20:30
Salle Carthage 1 Barcelo Carthage Thalasso. En concert avec Tomatito
<b>Buika</b>_La voix de braise
Les origines sont africaines – par ses parents Concha Buika est de Guinée Equatoriale, la nationalité espagnole puisqu'elle est née à Palma de Majorque mais l'inspiration de la chanteuse, elle, est cosmopolite. Concha (contraction de Maria Concepcion) Buika a été bercée par les airs de copla entendus à la radio, les chants traditionnels et les disques de jazz de sa mère et l'environnement flamenco des chants gitans qui traînaient dans le "Barrio Chino", quartier populaire de Palma où elle a grandi. Il en résulte cette voix tour à tour émouvante et chaude, râpeuse avec légèreté, rocailleuse et même parfois véhémente.

C'est un séjour à Londres qui détermine la carrière de cette autodidacte. Elle revient à Palma où elle se produit dans des cabarets avec des airs africains adaptés au flamenco. On la remarque et lui propose un contrat à Las Vegas dans un show où elle incarne Tina Turner. A son retour elle enregistre un premier album mais c'est le second, sorti en 2005 et intitulé tout simplement "Buika" qui la fera connaître du public et saluer de la critique. En 2006, produit par l'éditeur de Paco de Lucia, Javier Limon de Fuego, sort Mi Niña Lola, un petit bijou tout en sensualité, en rondeur qui transporte l'auditeur dans l'univers musical métissé et épuré de celle qui fait désormais partie des très grands. L'album a obtenu plusieurs récompenses et a propulsé l'artiste sur les grandes scènes internationales.

Après un quatrième album intitulé Nina de Fuego (une fille de feu), récompensé deux fois aux Grammy sud-américains et où elle amorce un retour à la copla, elle accompagne Chucho Valdés (programmé le lendemain à Jazz à Carthage) dans un opus qui rend hommage à Bebo Valdés et à la grande chanteuse mexicaine Chavela Vargas qui fêtait, en 2009, son 90ème anniversaire. Une parenté qui n'a pas échappé à Pedro Almodovar, l'un des plus fidèle aficionado de la Diva et que Buika a su émouvoir. Dans un texte consacré à cette nouvelle passion, il conclut " A voir Buika composer avec tant de grâce et de fraîcheur, un mix de copla, de tango, de buleria, de bolero, de musiques cubaines et de jazz, on ne peut s'empêcher de penser que le futur sera forcément plus lumineux tant qu'il nous sera donné d'assister à la libre évolution de cette artiste infinie." Buika qui n'est pas une découverte pour une partie du public tunisien ne laissera personne insensible...

LINE UP
Buika Chant
Ivan "Melon" Lewis Piano
Danny Noel Double Basse
Fernando Favier Percussion


Avec la participation de l'Ambassade d'Espagne