Revue de presse

Tunisie : Dhafer Youssef à «Jazz à Carthage 2010»

26.03.2010 | source : www.tekiano.com

«Jazz à Carthage by Tunisiana 2010», c’est du 8 au 18 avril ! Brisant les frontières entre nord et sud, profane et sacré, le tunisien Dhafer Youssef y sera avec «Abu Nawas Rhapsody». Ivresse musicale avec du Jazz, du chant soufi et…de l’Electro !

Après «Malak» (1998), «Electric Sufi» (2001), «Digital Prophecy» (2003) et «Divine Shadows» (2006), le chanteur, compositeur et oudiste tunisien Dhafer Youssef prépare un nouveau projet intitulé «Abu Nawas Rhapsody». Entre chant soufi et musique jazz aux sonorités Electro, Dhafer Youssef continuera, dans cet album, à briser les frontières et à défier les limites séparant le sacré et profane. «Abu Nawas Rhapsody», nouveau projet de Dhafer Youssef, sera présenté, en exclusivité, en Tunisie. La scène de «Jazz à Carthage by Tunisiana» accueillera l’artiste, mardi 13 avril 2010.

Résident en Europe depuis 1990, Dhafer Youssef a multiplié les collaborations et a cultivé petit à petit une couleur musicale atypique. Parti du village de Teboulba, l’enfant a fait son entrée dans le monde enchantée de la musique dès l'âge de dix ans. Dans le temps, il chantait aux mariages dans son village natal ! Il s’y est fait remarqué par la qualité de sa voix. Suite à quelques passages sur Radio Monastir, le petit Dhafer a commencé à gagner en notoriété.

A rappeler que Dhafer Youssef a déjà donné un concert à «Jazz à Carthage» en 2008. A l’époque, il a présenté «Divine Shadows», sa musique a ensorcelé et ému le public tunisien. Date remarquable, ce concert a enregistré le retour de Dhafer Youssef sur une scène tunisienne après de longues années d’absence. En quatuor avec des musiciens scandinaves, la batterie, la basse électrique et la guitare fusionnent avec le groove des sonorités Electro sur un chant aux lyrics extraits de textes de Djâlal al-dîn Rûmî. Ainsi, le digital s’associe à la densité du jazz et à la spiritualité du chant soufi.

Dans le même genre mais dans une orientation différente, Mounir Troudi a aussi expérimenté la fusion entre jazz et Electro dans deux albums en collaboration avec le jazzman suisse Erik Truffaz : Mantis (2001) et Saloua (2005). Comme il a prêté sa voix au chant soufi à la musique Electro des Tunisiens SKNDR et de Shinigami San.

Du 8 au 18 avril se tiendra la sixième édition de «Jazz à Carthage by Tunisiana». «Le Programme est fin prêt : plus de 15 artistes seront au rendez-vous. Comme chaque année, une belle programmation en perspective pour ce festival thématique qui anime d’une bien belle manière les nuits printanières des côtes de Carthage» nous confie Mourad Mathari de Scoop Organisation, société productrice de l’événement. Il nous a également communiqué que cette session se tiendra comme ses précédentes à l’Hôtel Barcelo Carthage Thalasso, du côté de Gammarth.

Amine & Hamza M’raihi seront aussi à l’honneur de cette session de «Jazz à Carthage». Le duo virtuose réinventant les maqams de la musique orientale donnera un concert dans le cadre de ce festival, vendredi 9 avril 2010.

Nous reviendrons très bientôt sur les détails du programme de la prochaine édition de «Jazz à Carthage by Tunisiana».

Thameur Mekki